Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Musée de Louviers
Place Ernest Thorel
27400 Louviers

Tél. 02 32 09 58 55

Contactez-nous

Vous êtes ici

Chouette Alors !

Publié le

à la une

Chouette alors !

Exposition du 10 décembre 2018 au 10 février 2019

3 lauréats Normands

Lauréats de l’appel à résidence lancé par la ville de Louviers auprès des écoles d’art de Normandie, Leticia Martínez Pérez, Jung Huh et Misha Golebska ont bénéficié pendant quatre mois d’un hébergement et d’une allocation pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions.

L’objectif de cette résidence, unique dans la région, est d’aider des jeunes plasticiens diplômés de l’Ecole supérieure d’art et médias de Caen/Cherbourg et de l’Ecole supérieure d’art et design du Havre/Rouen à entrer dans la vie professionnelle.

Il a souvent été constaté la grande difficulté pour des jeunes artistes au sortir des écoles de pouvoir poursuivre leur travail et de se faire connaître. Malgré l’acquisition de techniques, la maîtrise d’un savoir-faire, l’approfondissement de connaissances, une véritable bataille en solitaire commence pour les jeunes diplômés.

Il faut convaincre, développer un travail personnel qui se distingue, intégrer des réseaux, se faire connaître du public et des professionnels pour exister sur la scène de l’art. En exposant dans un musée au début d’une carrière encore incertaine, c’est un coup de projecteur providentiel qui leur est ainsi offert.

Inauguration

Trois artistes et trois démarches différentes

Leticia Martínez Pérez

Diplômée de l’ésam, qui a étudié la céramique à l’École d’Arts Appliqués de Saragosse en Espagne et possède également un Master en Histoire de l'Art, propose un ensemble d’œuvres en terre cuite et en tissu. Elle aime faire porter ses pièces, les faire habiter par le public lors de performances. Son travail de céramique est empreint de formes délicates et sensuelles qui puisent leur source dans le folklore, la culture populaire et l’histoire de l’art. Elle s’intéresse aux décalages et aux rencontres qui se créent quand tradition et modernité se croisent.

Jung Huh

Après des études de cinéma et de vidéo à l’université de Hong Ik en Corée du sud, a poursuivi sa formation à l’ésam de Caen. Il s’intéresse beaucoup à la réaction des gens quand ils se trouvent dans des situations insolites. Il cherche à créer des conditions qui peuvent obliger à adopter des attitudes inhabituelles proches du rituel. Il va jouer sur la scénographie et la forme des objets qui vont ainsi influer sur le comportement. L’esthétique de son œuvre se trouve autant dans la forme de l’objet « décalé » que dans la posture physique particulière induite par l’usage.

Misha Golebska

Issue de l’ESADHaR de Rouen, s’intéresse plus particulièrement au monde du sport et de sa relation avec l’art. Elle-même ayant pratiqué le hockey sur glace plusieurs années a une belle connaissance du milieu sportif. Elle s’est rapprochée des clubs lovériens pour leur proposer de travailler sur des bannières à leur effigie. Ces étendards aux couleurs des clubs, réalisés en collaboration avec les couturières du centre social Pastel ont été déposés au musée à la suite du défilé sportif parti à travers la ville pour aboutir au musée le soir du vernissage. Cette grande parade sportive, diffusée sur grand écran dans l’exposition, est une performance qui témoigne d’une action artistique participative. Si la relation entre le sport et l’art remonte à l’antiquité cela reste néanmoins deux mondes qui parfois semblent s’ignorer, une belle façon de les rapprocher.