Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Musée de Louviers
Place Ernest Thorel
27400 Louviers

Tél. 02 32 09 58 55

Contactez-nous

Vous êtes ici

Allocution de François-Xavier Priollaud

Publié le

à la une

Musée de Louviers

Allocution de M. François-Xavier PRIOLLAUD

Maire de Louviers Vice-Président de la Région Normandie Vendredi 15 juin 2018
(Seul le prononcé fait foi)

Monsieur le directeur du musée,
Madame Brigitte Zieger,
Madame la Maire de Holzwickede, chère Ulrike,
Mesdames et Messieurs les élus,
Messieurs les présidents du comité de jumelage,
Mesdames et messieurs les membres de l’association des amis du musée de Louviers,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je suis très heureux de vous accueillir si nombreux ce soir au Musée de Louviers pour le vernissage de l’exposition « Controverses » qui présente les œuvres de Brigitte Zieger, que je salue, et à qui je souhaite la bienvenue dans notre ville.

Votre exposition est présentée au public alors que nous recevons nos amis allemands dans le cadre des commémorations du 40e anniversaire du jumelage entre Louviers et Holzwickede.

B. Zieger

Nous avons souhaité mettre à l’honneur les arts et la culture dans le programme officiel de ces commémorations car, comme les jumelages, les arts et la culture ont cette vertu de rapprocher les peuples.

C’est un réel honneur, chère Brigitte Zieger, de vous accueillir au Musée de Louviers. Vous êtes une artiste de nationalité allemande, connue et reconnue internationalement. Vos œuvres sont exposées dans le monde entier : à la Tate Gallery de Londres, au Musée nationale de Taipei, au Musée d’Iéna à Paris. Elles font aussi partie de la collection publique du Frac de Normandie.

Mesdames et Messieurs,

Une controverse est « une discussion suivie sur une question, motivée par des opinions ou des interprétations divergentes ». Retenez-bien ce mot : « divergentes ».

Cette exposition « Controverses » ne laissera personne indifférent.

Elle casse les codes ;
Elle ose les ruptures ;
Elle provoque ;
Elle fragmente.

Et je vous vous faire une confidence : J’ai mis du temps à trouver les mots justes pour exprimer les sensations et les émotions qu’ont provoqué vos œuvres sur moi.

Je me suis trouvé en permanence tiraillé, presque écartelé, entre des sentiments opposés ; comme en tension permanente.

Vous m’avez bousculé et j’ai compris que c’était là votre but en faisant l’éloge de la « divergence ».

Vous prônez la résistance contre l’apparence. Et vous mettez subtilement en scène ce jeu de rôles entre la réalité et la fiction.

Grâce à vous, les seconds rôles prennent la lumière. Contre l’Histoire officielle, vous révélez une toute autre vérité. Vous hissez les anonymes en haut de l’affiche. Et avec vous, les femmes réussissent à faire plier les plus machistes.

Public musée

Vous renversez les représentations du monde. Et ce faisant, vous interpellez notre conscience ; vous nous prenez à témoin.

Vous faites œuvre de déconstruction. Mais cette déconstruction n’est pas une démolition. J’y vois plutôt un réagencement du monde. Le puzzle est toujours là, mais les pièces ne sont plus au même endroit.

Et la magie de votre art, c’est que tout s’emboîte parfaitement. Les contraires s’attirent et se rencontrent.

Vous nous demandez de quitter le monde réel pour nous plonger dans votre univers.

Vous utilisez tous les supports et vous maîtrisez – je dirais même que vous domptez – l’espace. Vous créez la puissance de l’attirance, jusqu’ à brouiller nos sens.

Mesdames et Messieurs,

L’éloge de la divergence ;
La destruction du monde ;
La puissance créatrice.

Tout dans cette magnifique exposition est sujet à controverses. Mais vous savez toujours y mettre, Chère Brigitte Zieger, les formes de l’art.
Je vous remercie.